P.K. égratigne le CH | Le Sac de chips
/videos

P.K. égratigne le CH

P.K. Subban décoche quelques flèches au Canadien dans un documentaire détaillant son été plus que mouvementé.

Intitulé P.K. Subban : Patiner droit devant, le film de 60 minutes, qui sera présenté en primeur à Canal D et RDS mercredi soir, raconte comment le défenseur a passé son entre-saison.

Ayant accepté de faire l’objet du documentaire de KOTV (la boîte de production de Louis Morissette) au printemps dernier, avant d’apprendre qu’il passait à Nashville, le numéro 76 discute évidemment de son échange à quelques reprises. Sans laver son linge sale en public, P.K. égratigne néanmoins le Tricolore. «Je suis dans une ville qui m’accepte tel que je suis. Quel bonheur! s’exclame-t-il en arrivant au Tennessee. Sortir de tout ce chaos me fait l’effet d’une bouffée d’air frais.»

Photo courtoisie KOTV

«Je joue dans une équipe depuis six ans, mais je n’ai encore rien gagné, ni championnat, ni Coupe Stanley. J’ai donc vraiment hâte de crier victoire», ajoute-t-il quelques minutes plus tard.

Outre la transaction ayant amené Shea Weber à Montréal, P.K. Subban : Patiner droit devant traite des activités philanthropiques du Torontois d’origine, plus particulièrement de son implication auprès des enfants malades. Rares sont les téléspectateurs qui resteront de marbre en voyant le colosse de 27 ans pleurer à chaudes larmes en parlant du décès d’un jeune garçon qu’il avait appris à connaître.

Photo courtoisie KOTV

Remise en forme

Une partie du documentaire est consacrée aux méthodes d’entraînement de Subban. Douze minutes aux allures de DVD de remise en forme durant lesquelles on observe le hockeyeur parfaire sa préparation physique en vue du calendrier 2016-2017 des Prédateurs. P.K. soulève des poids, P.K. fait des redressements assis, P.K. fait mesurer son taux de gras, P.K. surveille son alimentation... Un tantinet trop longue, cette portion nous montre toutefois comment le père de Subban se lève à 5 h 30 du matin pour cuisiner un steak sur barbecue à son fils, pour qu’il puisse ensuite pousser son corps au maximum au gym.

Le soutien que P.K. reçoit des siens semble d’ailleurs indéfectible. Et c’est beau à voir.

Photo courtoisie KOTV

Les témoignages des membres du clan Subban suggèrent une famille tricotée serrée. Peu de gens s’étonneront d’entendre sa sœur Natasha affirmer que P.K. aimait se donner en spectacle quand il était enfant. Les extraits de vieilles vidéos familiales sur lesquelles on voit un jeune Subban prendre toute la place vous accrocheront assurément un sourire au visage.

Subban faisant partie des producteurs exécutifs du projet, le documentaire dégage parfois une forte odeur d’infopub, mais au final, on s’en fout. Les détracteurs du défenseur vedette se sont tellement fait aller le clapet au cours des derniers mois qu’ajouter leur son de cloche au film n’aurait certainement rien apporté de neuf. Après tout, le documentaire s’appelle bien P.K. Subban : Patiner droit devant et non Le procès de P.K.


- Le documentaire P.K. Subban: Patiner droit devant est diffusé mercredi 16 novembre à 19 h à Canal D et à 20 h 30 à RDS.

- Le film sera également diffusé sur HBO Canada en anglais vendredi soir.

 

À lire aussi

Et encore plus