Le gars qui était pris avec 17 700 bouteilles de Purell les a données à une église | Le Sac de chips
/unbelievable

Le gars qui était pris avec 17 700 bouteilles de Purell les a données à une église

Pendant la dernière fin de semaine, vous avez sans doute lu l’histoire du gars qui avait acquis 17 700 bouteilles de Purell dans le but de les revendre au gros prix sur Internet.

Nous l’avions baptisé le «champion du jour».

Matt Colvin avait, en effet, fait le tour de nombreux magasins du Tennessee en compagnie de son frère Noah pour acheter tout ce qu’ils trouvaient de Purell et de lingettes désinfectantes.

Prévoyant une pénurie des stocks de ces articles, il entrevoyait les revendre entre 8 $ et 70 $ américains chacun sur des sites comme eBay et Amazon.

• À lire aussi: Il achète 17 700 bouteilles de Purell, mais il ne peut plus les revendre nulle part

Mais il avait été pris de court quand ces sites ont tout simplement supprimé les pages où des articles du genre étaient en vente, pour éviter la surenchère.

Pris avec 17 700 bouteilles de Purell, Matt Colvin s’était plaint au New York Times de cette décision.

Dans notre premier article à son sujet, nous mentionnions toutefois que Colvin «explorait» différentes façons de faire don de son matériel.

• À lire aussi: Voici comment fabriquer du Purell maison

Eh bien, ce cher monsieur Colvin n’est pas si méchant, finalement, parce qu’il a tenu parole.

Selon ce que rapporte encore le New York Times, il aurait fait don de deux-tiers de ses gargantuesques provisions de Purell à une église locale du Tennessee.

Celle-ci devrait se charger de redistribuer ces biens à ceux qui en ont le plus besoin dans cet État américain.

L’autre tiers a été saisi par le bureau du Procureur général du Tennessee, qui l’a aussitôt transféré à son équivalent du Kentucky puisque les deux frères Colvin avaient aussi mené leur razzia dans cet État voisin du Tennessee.

Les deux frangins sont toujours sous enquête de la part du Procureur général de leur État pour avoir vendu des biens à des prix excessifs.

À voir aussi sur le Sac de Chips:

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus