Un maire péruvien part sur la brosse avec ses chums et doit faire semblant d’être mort pour éviter d’être arrêté par la police | Le Sac de chips
/unbelievable

Un maire péruvien part sur la brosse avec ses chums et doit faire semblant d’être mort pour éviter d’être arrêté par la police

Voici la meilleure histoire de la semaine (qui a commencé hier).

Jaime Rolando Urbina Torres est le maire de Tantará, un village assez reculé de la province de Castrovirreyna, à plus de quatre heures de route de la capitale du Pérou, Lima.  

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, Torres est durement critiqué pour sa gestion de la crise, lui qui n’aurait pas pris la situation au sérieux et qui n’aurait pris à peu près aucune mesure afin d’assurer la sécurité de ses concitoyens.  

• À lire aussi: Un gars sur la brosse depuis 2 jours démolit un sapin de Noël en se garrochant dessus

L’autre soir, il a montré à quel point il se fout de la situation en faisant fi des mesures de confinement imposées par le gouvernement péruvien.  

Sa bande d’amis et lui sont partis sur la brosse et ont brisé le couvre-feu imposé par leurs dirigeants.  

Il était aux alentours de minuit quand des résidents qui essayaient tant bien que mal de dormir en ont eu assez du tintamarre causé par Torres et sa bande, et ont appelé la police.  

Alertés par la sirène de la voiture de police, les fêtards un peu éméchés ont eu la grandiose idée de se coucher dans des cercueils de bois construits pour d’éventuels décès causés par le coronavirus.  

• À lire aussi: Elle veut s’envoyer en l’air avec plusieurs passagers de l’avion: aucun n’accepte, elle pète sa coche et se retrouve en prison  

De cette façon, pensaient-ils, les policiers les méprendraient pour des victimes décédées et n’oseraient pas leur toucher.  

Erreur!

Intrigués par cette scène étrange, les représentants de la loi ont regardé de plus près les «morts» et ont rapidement constaté que ceux-ci respiraient, ce qui est plutôt inhabituel.

Avant de les arrêter, ils se sont assurés d’immortaliser la scène grotesque.  

Capture d'écran / YouTube Milenio

Les photos du maire du village, ivre «mort», couché dans un cercueil pour échapper à la police sont ensuite devenues virales sur les réseaux sociaux au Pérou.

Torres et ses compagnons de boisson ont été amenés au poste de police, mais il n’a pas été possible de savoir s’ils seront accusés ou s’ils ont été mis à l’amende.  

À voir aussi sur le Sac de Chips:  

  

  


Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus